. 15 – 25 juin 09 / Cédric Torne et Mounia Kansoussi 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
http://cedrictorne.free.fr/
Mounia Kansoussi : Dossier ArtistesLR
Avec la résonance active de Vincent Cavaroc
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

PRESENTATION

_____ un temps pour explorer les possibles activités endogènes _ dans espace qui n’est pas un espace d’exposition, quatre pièces sont distribuées : trois pour voir, surveiller ; une pour isoler, à surveiller ___ ça tourne ___ plusieurs couches de transparence pour isoler par le vide __ plusieurs couches de surveillance pour sonder le vide, si vide qu’il en devient noir _ blanc _ épais _ volumique __ vivant _ plusieurs capteurs pour capter la captation d’un direct capturé_ écho ___ répéter : faire et refaire : se répéter : déjà fait ________________

TEXTE

David BIOULES, Living impressions, 24 juin 2009.

[https://livingroomart.files.wordpress.com/2009/06/cedrictornemouniakansoussilivingroom_textedavidbioules.pdf]

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

VISIBILITE PUBLIQUE DU TEMPS D’ATELIER JEUDI 25 JUIN

Photos / Sandra Verine, Mounia Kansoussi, Cédric Torne, Valérie Severac



Le bureau des doubles
Le vestiaire des doubles

Dispositif pour spectateur

La sonde

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DOCUMENT DU 03 juin 2009

LIVINGROOM
RÈGLES DES JE
Riper, glisser dévier les images…
Troubler les perceptions…
Déplacer les sujets, les faire fuir
Un miroir dévie une image
Des filtres la multiplie…
Trouver des gestes d’atelier comme une gymnastique :
Arriver sur les lieux,
dans le micro installé dans le dit : Geste 1 au lieu-dit trou, crier dans le micro…pour dire qu’on est là  (s’enregister puis enregistrer l’enregistrement)
Se donner des tâches…
Ensuite une maquette du lieu…
Ensuite une maquette du lieu…
`Dès qu’on rentre dans le lieu-dit trou. Appuyer sur le déclencheur de l’appareil photo.
Puis effacer la photo
Une caméra réliée à un moniteur sonde et redéfini le lieu
Une caméra reliée à un vidéoprojecteur sonde et redéfini le lieu
doubler le lieu.
Tous les jour, lire une phrase choisie puis faire
Trouver des moyens de notation des activités produites,
et trouver le moyen de noter les notations
Cédric Torne

Une revisite des stratégies obliques de Eno
http://www.davidrolo.com/oblique/

Samuel Beckett
http://www.ubu.com/film/beckett_film.html
http://www.ubu.com/sound/beckett_france-culture.html

DEMON IN THE DETAILS
For William Burroughs, Allen Ginsberg, Brion Gysin and some others
ILS ETAIT UNE FOIS,
CES AMIS QUI S’AIMAIENT
MUTUELLEMENT
TERRIBLEMENT,
ET ILS AVAIENT FAIT UN VOEU
ILS RESTERAIENT
ENSEMBLE JUSQU’A
CE QUE TOUS AIENT
ATTEINT L’EVEIL,
ET DE VIE EN VIE,
EN REINCARNATIONS PERPETUELLES,
ET A FORCE DE PRATIQUE,
TOUS ONT PU ATTEINDRE
LA PARFAITE VACUITE
NATURE VERITABLE DE L’ESPRIT.
ILS ETAIENT TELLEMENT HEUREUX ET TRANSPORTES,
ILS ONT COMMENCE A DANSER,
ET ILS ONT DANSE
ET DANSE AINSI ET ENCORE,
ILS ETAIENT TELLEMENT HEUREUX,
BOULEVERSES
PAR LA REVELATION DE LA VACUITE
ET DE LA COMPASSION,
ILS ONT CONTINUE A DANSER
ENCORE
ET AINSI ILS ONT DANSE ET DANSE
ET ILS ON FAIT VALSER AU LOIN
TOUTE LEUR CHAIR ET LEUR PEAU
JUSQU’A CE QU’IL NE RESTE PLUS RIEN D’AUTRE QUE LEURS OS
ET ILS ONT CONTINUE A DANSER DANS LEURS OS,
SQUELETTES DANSANT SQUELETTES DANSANT.
CRANES LISSES ET DOIGTS QUI S’AGITENT,
DENTS SOURIANTES ET ORBITES BEANTES,
TUMEURS GLISSANTES ET TIBIAS ECLATES
MOELLES EPINIERES VRILLEES ET ETINCELANTES,
COTES HURLANTES, MACHOIRES CHANTANTES,
BASSINS QUI SE TORTILLENT
OS FRISSONNANTS ET OS TREMBLANTS;
JE VEUX SAUTER DANS VOTRE COEUR,
D’ICI JE VAIS VENIR DANS VOTRE COEUR.
QUAND IL FERA TROP CHAUD POUR ETRE BIEN
ET QUE VOUS NE POURREZ PAS TROUVER DES CORNETS DE GLACE,
IL N’Y A PAS DE MAL A RETIRER SA PEAU
ET DANSER DANS SES OS
IL N’Y A PAS DE MAL A RETIRER SA PEAU ET DANSER DANS SES OS.
VOUS AVEZ ENGENDRE ASSEZ DE COMPASSION POUR EMPLIR LE MONDE,
ET MAINTENANT VOUS QUI REPOSEZ EN TOUTE SERENITE
VOUS AVEZ ATTEINT LA LUMIERE,
LA BEATITUDE ET L’IMMENSE ESPACE VIDE D’UN FONDAMENTALEMENT PUR ESPRIT DE SAGESSE.
MAIS NOS AMIS N’ETAIENT PAS TOTALEMENT,
PAS COMPLETEMENT, DES ETRES EVEILLES;
ET PARFOIS UNE CENTAINE DE MILLIERS D’ANNEES
DANS L’UN DE CES FABULEUX MONDES DIVINS
OU AU PLUS HAUT DES CIEUX,
NE DURE QU’UN AN ICI
OU DEUX ANS ICI
CHEZ NOUS,
UN POINT C’EST TOUT.
DE MAUVAIS ROIS QUI S’EN SORTENT TOUJOURS AVEC LE BEAU ROLE; MAINTENANT,
A CET INSTANT PRECIS,
CHACUNE DE VOS CONSCIENCES EST TERRORISEE,
LES CLOCHES DÕENFER LES CLOCHES D’ENFER
LES CLOCHES DÕENFER LES CLOCHES D’ENFER
ILS VOUS ONT TRANCHE LA TETE,
ET VOUS CHIENT DANS LA GORGE,
LE PIRE A CET INSTANT ARRIVE,
CE QU’IL Y A VRAIMENT DE PIRE
ARRIVE MAINTENANT,
LA VIE CONTINUE.
JOHN GIORNO – DEMONS DANS LES DETAILS POUR WILLIAM BURROUGHS, ALLEN GINSBERG, BRION GYSIN ET QUELQUES AUTRES
© John Giorno. Suicide sûtra
ORIGINAL VERSION :
Once upon a time,
these
friends
loved
each other
very much,
and they made a vow
to stay together
until they all
attained
Enlightenment,
and lifetime
after lifetime,
and endless
re-births,
and doing practice,
they all realized
the absolute
empty
true nature
of mind.
They were so
happy
and overjoyed,
they started
dancing,
and dancing,
and danced
and danced,
they were so happy,
in the shocked
recognition
of emptiness
and compassion,
they kept
on dancing,
dancing
and dancing,
and they danced away
all their flesh
and skin,
until there was
nothing
left
but their bones,
and they kept dancing
in their bones,
dancing
skeltons
dancing skeltons.
Smooth
skulls
and speeding
fingers,
smiling
teeth
and wide eyed
holes,
sliding
phymas
and cracking
shins,
spinning
and sparkling
spinal chords,
shouting
ribs
and singing
jaws,
sqwirming
pelvises,
shivering
bones
and shaking
bones;
I want to
jump
into your heart,
I’m gonna come
in your heart
from here.
When it gets to hot
for comfort
and you can’t get
ice cream cones,
taint
no sin,
to take off
your skin
and dance around
in your bones
taint no sin,
to take off your skin
and dance around
in your bones.
You generated
enough
compassion
to fill the world,
and now,
all of you,
resting in
great equanimity,
have accomplished
great clarity
and great bliss,
and the vast
empty
expanse
of Primordially pure
Wisdom Mind.
But our friends
were not
totally,
not completely
Englightened
beings;
and sometimes
a hundred thousand years
in one of the
fabulous
god worlds
or highest
heavens,
is one year
here
or a couple of years here
in ours,
so much
for that.
Now,
at this very moment,
their consciousnesses
are terrorized,
the bells
of hell
the bells of hell
the bells of hell,
they have
cut off
your head,
and are shitting
down
your throat,
the worst
is at this moment
happening,
the very worst,
is happening
now,
life
goes on.
© John Giorno
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DOCUMENT DU 02 juin 2009

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DOCUMENT DU 29 mai 2009

Faire un tour
Ne pas distinguer l’entrée d’un trou
Tomber par hasard dans un trou
Trou noir
Ne pas distinguer le fond d’un trou
Long trou
S’activer dans le trou
Trou noir
Ne pas distinguer le tour d’un trou
Grand trou
Suivre le tour
En faire infiniment le tour
Trou noir
Ne pas distinguer la sortie d’un trou
Prendre un trou de haut
Point
Trou perdu
Trou noir
Valérie Severac
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DOCUMENT DU 28 mai 2009

Du temps pour combler le Trouremplir le Trou
d’airperdre de l’altitude
mais garder à vue
Lister les entrées
Lister les sorties
Lister les outils
Lister les possibles activités endogènes
Prendre soin des indigènes
Lester les objets légers
Tâcher au pourtour
un Trou reste un Trou
Cédric Torne
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DOCUMENT DU 25 mai 2009

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DOCUMENT DU 05 mai 2009

trou…
mémoire
normand
le bord du
le fonduLâche, ose
LA chose
l’amas tisse
la matricevoir
se voir
percevoir
percer
se pourvoir
ce pour voir
Cédric Torne

%d blogueurs aiment cette page :